Skip to content
Chargement Évènements

« All Évènements

Ken Wong-Youk-Hong : Memoire d’oubliés

20 juin - 17 juillet

| Gratuit
Aaron, mémoire d'oubliés - Ken Wong-Youk-Hong / chemins bideak

Dormir à la rue, c’est mourir chaque nuit en se réveillant le matin, ressuscité, dans l’enfer des indifférences de ce monde. »
Ces mots, ces mots vérités, sont ceux de « ma famille de coeur », ceux de mes ami-e-s, celles et ceux qui survivent dehors alors que j’ai moi, un toit au-dessus de ma tête. Cette série ne parle pas d’humains mais de demi-déesses et de demi-dieux. Il faut des capacités hors-normes, surhumaines pour survivre à la rue, à nos rues.

Cette série vous parle de ces héroïnes et de ces héros qui peuplent mon temps. Survivre à la rue est un haut fait qui n’a rien à envier à ceux des décrocheurs de soleil.

Cette série vous parle d’amour. « Sous les pavés la plage » mais aussi sur les pavés l’amour. L’amour vrai, celui qui se moque bien de savoir si la bague offerte à son aimée a le poids de l’or ou la finesse d’un fil. L’amour vrai, celui qui se moque de savoir si un baiser échangé, après une nuit sous le froid glaçant ou après une après-midi sans boire, sera le dernier ou la promesse d’un éternel. Cette série vous parle de visages, secrètement cachés dans un bois ou camouflés dans la cuirasse chaude d’un chien compagnon de destin.

Cette série vous parle d’AUDREY qui clame que la rue ne tuera jamais ses espoirs.
Cette série vous parle de mains alchimistes qui guérissent.
Cette série vous parle de GOULC’HAN, l’un des premiers amis de la rue à m’avoir offert sa vérité visuelle. C’était il y a plus de sept ans. Une belle âme remplie de poésie.
Merci à elles et eux d’être et de ne jamais céder aux rivages des tempêtes, ces terres arides de dignité que cultive une société aux allures de monstre carnivore.

Ken Wong-Youk-Hong


Ken Wong-Youk-Hong - chemins bideak
Ken Wong-Youk-Hong – chemins bideak

Ken Wong-Youk-Hong

Ken Wong Youk Hong, photographe connu également sous L’Oeil de Ken, perçoit le monde qui l’entoure avec une sensibilité déconcertante. Il capte l’âme des personnes qu’il photographie en laissant son regard emprunt d’humanité diriger son objectif. Ses photos s’inscrivent dans une démarche citoyenne et poétique, et défendent un meilleur vivre
ensemble.

Né en Guyanne en 1978, de mère martiniquaise et de père d’origine chinoise, Ken Wong-Youk-Hong est un enfant de la mixité, d’une terre sans frontières, sans barrières. Il grandit dans le don et le partage auprès d’une grand-mère aimante et aimée et d’une mère qui lui inculquent dès son plus jeune âge la générosité et l’altruisme. Sa perception des sentiments humains et son œil sur celles et ceux qui l’entourent lui permettent de capter les âmes qu’il croise sur sa route et de leur donner vie à travers les émotions qu’il saisit et retranscrit dans ses clichés.
Avec un talent aussi grand que le cœur, ce photographe humaniste bordelais de 41 ans nous place face à nous même au travers du regard qu’il porte sur l’Autre.

Ken Wong-Youk-Hong a publié 3 livres et participe à de nombreuses expositions.
Comme une ombre dans la ville – Editions Passiflore – 2015
Syriens en regards – Editions Passiflore – 2019
Les Glycines – Editions Passiflore – 2016

www.loeildeken.fr
Facebook : L’oeil de Ken
Instagram : ken_wongyoukhong

Détails

Début :
20 juin
Fin :
17 juillet
Prix :
Gratuit
Catégorie d’Évènement:

Lieu

Espace Chemins Bideak
1 route de Gibraltar
Saint-Palais, 64120 France
Téléphone :
0559655680
Site Web :
www.chemins-bideak.com

Organisateur

BEGIRADA
Site Web :
https://begirada.fr